AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Derniers sujets
» [Fic]L'Achèvement du Destin
par Heart Dim 14 Oct - 22:38

» Joyeux anniversaire Yume !
par Heart Mar 11 Sep - 18:07

» Le Démon d'un autre monde
par honest Mar 24 Juil - 17:32

» Dessins de Heart
par Heart Mer 6 Juin - 19:45

» [Fic]Le dernier Esper
par Heart Sam 21 Avr - 22:22

» Je me présente, nouveau joueur !
par Hiroki Mer 28 Mar - 15:59

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Meilleurs posteurs
Hiroki
 
Heart
 
91SteelWolf
 
mentali71
 
honest
 
chadow
 
Yota
 
BigPhoenix
 
StarDust-SD
 
Hoshi
 
Statistiques
Nous avons 20 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Sylvio Corléone

Nos membres ont posté un total de 36133 messages dans 1230 sujets

Partagez | .
 

 [Fic]L'Achèvement du Destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: [Fic]L'Achèvement du Destin   Lun 18 Juil - 20:04

Rappel du premier message :

Et oui, déjà la saison 3, ça va vite tout ca, dire que y'a 3 ans, je commençais à peine à écrire la saison 1 et que je me prenais toute la haine du monde...Bref, donc la saison 2 est finie maintenant, ca aura été long mais la saison 3 prend la place!
Au programme, changement de prota, avec maintenant Drago et Laura. D'un côté, Drago devra essayer de concilier le retour de l'une de ses anciennes amies avec sa nouvelle vie, tandis que laura...surprise, j'ai pas envie de gacher ca :3
Egalement, retour d'un bon nombre d'ancien persos oubliés et evidemment, une grosse baston en vue :3
Mais sans plus attendre, voila le prologue de cette saison 3!

Prologue


Il faisait froid…beaucoup trop froid dans cette citadelle de glace. La créature qui se tenait seule sur le trône avait beau avoir reconstruit ses quartiers, elle n’avait pas les pouvoirs adéquats pour modifier son environnement. Le sombre dragon ne pouvait que modifier le passé et l’avenir mais s’était juré de ne jamais agir pour lui-même. Son rôle se limitait à faire respecter l’ordre dans cet univers, éliminant tous les rebelles contre leur destin, et rien d’autre…
Cependant, le dragon noir commençait sérieusement à en avoir assez de prendre des coups sans pouvoir riposter à cause de ce serment fait à lui-même, d’autant plus que des temps sombres étaient à venir à présent que les démons étaient réunis et alliés aux humains. Pour couronner le tout, ses propres espions, envoyés sur terre, s’étaient retournés contre lui.
Quelle ironie. Lui, Armageddon, la créature la plus puissante de cet univers, avait scellé sa propre perte et, même en refusant cela, ses chaines l’empêchaient d’agir, le rendant aussi impuissant que n’importe quelle autre créature vivante.
Non…Cela ne pouvait pas continuer. Il savait pertinemment ce qui allait se passer s’il laissait les choses telles qu’elles étaient. Il devait agir avant les ennemis du destin, même si pour cela, il devait briser tous ses principes.
Si les démons cherchaient à entrer en guerre contre lui, alors soit, Armageddon les attendait de pied ferme. Il était hors de question que les événements s’étant passés plus de dix mille ans auparavant se reproduisent.
Le dragon divin se mit alors à réfléchir à la meilleure solution afin d’éliminer définitivement son problème. Evidemment, il aurait pu remonter dans le temps et détruire cette rébellion avant même qu’elle ne commence, mais dans ce cas, même lui ne pouvait pas prévoir les conséquences d’un tel changement. Non, il fallait agir dans le présent s’il voulait préserver le cours du temps.
En premier lieu, il fallait qu’il trouve un moyen d’éliminer cette Laura. Sa présence dans le présent modifiait bien trop le futur qu’il tentait de préserver. Même s’il vainquait les démons, cette fille continuerait à perturber le destin par sa simple existence. Cependant, face à lui se dressait un obstacle de taille : Yuiko Iori, la fille venant du futur et l’ayant presque vaincu en duel et il savait que tant qu’elle serait en vie, il lui serait impossible d’éliminer définitivement l’élément perturbateur.
Soudain, une idée nouvelle germa dans l’esprit d’Armageddon. Il n’avait pas besoin d’éliminer Laura de ses propres mains, il lui suffisait de la pousser à l’autodestruction et pour cela, il avait l’arme idéale.
Le dragon claqua des doigts et devant lui apparut un jeune garçon brun soigneusement coiffé mais cependant avec une mèche de cheveux passant entre ses deux yeux, au visage assez fin et aux traits doux. Il semblait dans une sorte de stase le maintenant en vie. Après tout, Armageddon l’avait sauvé in extremis de la mort, il fallait du temps à son corps pour récupérer toutes ses forces.
Mais à présent, l’heure était grave. Armageddon n’avait plus aucun soutien, il lui fallait agir dans l’urgence et ce garçon était sa dernière solution en attendant de trouver une meilleure idée.
Armageddon claqua une nouvelle fois des doigts et le l’adolescent se mit à remuer. Lentement, il releva la tête et ouvrit ses yeux verts comme l’émeraude en grimaçant, ce qui était normal puisqu’il avait passé presque quatre ans sans voir une seule lumière.
-Où…Suis-je ? Lança-t-il d’une voix faible et éraillée.
-Tu te trouves dans la citadelle des dieux, un lieu hors du temps et de l’espace ; lui répondit le dragon d’une voix tentant de paraitre compatissante. Mon nom est Armageddon.
-Je ne comprends pas…Comment suis-je arrivé ici ? Tout est si flou dans ma tête…
-Ne t’inquiète pas mon jeune ami, tout te reviendra rapidement. Pour l’heure, j’ai simplement besoin que tu me rendes un service.
-Que voulez-vous dire ? Et de Quel genre…de service parlez-vous ? Demanda le garçon, perdu.
Le dragon ne répondit rien et se contenta d’ouvrir un portail derrière le garçon. Ce dernier se retourna, de plus en plus déconcerté par la situation et Armageddon reprit :
-Je veux simplement que tu franchisses ce portail et que tu t’approches d’une personne du nom de Laura Garden. Tu me dois bien ça à moi, ton sauveur, n’est-ce pas ? Si tu le fais, la mémoire te reviendra, j’en suis persuadé.
-Laura…Garden…Ce nom me dit vaguement quelque chose…Murmura-t-il en essayant de se souvenir. Et une fois que je l’aurais approchée, que devrais-je faire ?
-La tuer.
Le garçon hésita un instant avant d’acquiescer. Il n’avait aucun souvenir de sa vie, mais s’il pouvait retrouver ses souvenirs par ce moyen, alors il était prêt.
Alors qu’il s’apprêtait à passer au travers du portail, le garçon brun se retourna une dernière fois et interpella le dragon.
-Au fait Armageddon, quel est mon nom ? J’aimerais au moins savoir ça si vous le savez.
-Tu t’appelles Arthur, Arthur Garden.

Bien loin de là, dans le désert ardent du Sahara, sous un soleil de plomb et une chaleur accablante, marchaient trois hommes. Juste devant eux se dressaient d’imposantes ruines d’une cité disparue, engloutie par les âges et le sable.
Sans un mot, les voyageurs prirent la direction de la cité antique et s’arrêtèrent une fois arrivés devant une sorte de temple un peu à l’écart des autres bâtiments. Contrairement au reste de la ville, il se trouvait dans une sorte de cuvette, empêchant toute visibilité, mais le cachant également de tous les regards. Il n’était ni spécialement grand ni spécialement majestueux, seuls deux ou trois statues ornaient le portique.
L’homme en tête fit un signe aux deux autres qui s’écartèrent aussitôt et soudain, le temple rayonna d’une lumière noire. La terre se mit à trembler, le ciel se couvrit de nuages noirs chargés d’orage et une tempête comme il n’y en a jamais dans le désert se leva. C’était comme si tous les éléments de la nature répondaient à la volonté de cet homme.
Puis, aussi rapidement que cela avait commencé, tout se calma d’un seul coup.
-Qu’est-ce que c’était encore que cette blague Gariatron, je croyais que nous allions lever une armée, mais je ne vois que du sable moi ; railla le plus jeune étant resté sur le côté.
Pour toute réponse, le meneur pénétra dans le temple et un éclair noir fendit les cieux pendant une demie seconde et, lorsque les deux autres recouvrèrent la vue, il n’y avait plus personne devant eux.
-Qu’est-ce que…Bégaya le garçon du nom d’Aymeric, abasourdi. Est-ce que…Gariatron vient de se faire…désintégrer Shadow ?
-Je vois, un portail, je n’y aurais pas pensé mais ce n’est pas si bête en fin de compte ; marmonna l’homme au masque en ignorant la question.
Le dénommé Shadow sortit de sa poche un petit pendentif en or dans lequel se trouvait une vielle photo abimée représentant une famille de quatre personnes devant une grande maison. Sur cette photo, une petite fille brune taquinait son frère tandis que leur mère tentait de les faire obéir et leur père regardait la scène avec amusement.
-Tout cela a intérêt à fonctionner, dans le cas contraire, j’irai moi-même affronter Armageddon. Pour Laura, je n’ai pas le droit à l’échec.
Il s’avança à son tour dans le temple et, tout comme Gariatron, disparut dans un éclair noir, laissant le jeune garçon seul au milieu du désert, totalement perdu.
-J’imagine que je n’ai pas le choix ; grogna-t-il. Dans quoi me suis-je encore embarqué moi…
Et il disparut à son tour de l’autre côté du portail. Cependant, il ne s’attendait en aucun cas à trouver ce qu’il y avait au-delà et il tomba à la renverse immédiatement lorsqu’une paire d’yeux jaunes et luminescent se posa sur lui.
-A…Apo…
Le garçon ne réussit pas à terminer sa phrase tant il était paralysé par la peur. Devant lui se dressait un serpent immense, bien plus gros que tout ce qu’il aurait pu imaginer. Même son maitre, le démon originel des ténèbres, devait n’être qu’un nain face à lui. Cependant, ce dernier ne tremblait pas et lui faisait face tout en gardant forme humaine. Il en allait de même pour Shadow qui croisait les bras et semblait impatient.
-Alors Gariatron, comme ça on s’allie aux humains ? Siffla le serpent géant.
-Il faut parfois reconnaitre ses erreurs mon cher Apophis. Mais ne va pas croire que j’ai abandonné ma vengeance. J’aviserai une fois tout ceci terminé.
-Toujours aussi malhonnête envers lui-même ; marmonna Shadow suffisamment pour que personne ne l’entende.
-Et donc, j’ai cru comprendre que tu requerrais à nouveau mes services ? Reprit la créature.
-C’est exact, j’ai besoin de ton aide ainsi que de celle de tous les autres. Accepterais-tu de t’allier à moi une seconde fois ?
-Pour que le grand Gariatron s’abaisse à demander de l’aide aux dieux maudits que nous sommes, l’heure ne peut-être que grave.
-Non, je veux simplement en finir une bonne fois pour toute.
-Je vois…Soit, nous acceptons Gariatron, mais n’oublie pas de tenir ta promesse également sinon tu sais ce qu’il t’arrivera ; le menaça le serpent en rapprochant son immense tête du démon.
-Evidemment, lorsqu’Armageddon sera vaincu, je ferai en sorte de vous réintégrer parmi vos pairs.
-J’ai hâte que tout ceci soit terminé ; se contenta de répondre Apophis avant de disparaitre dans l’ombre.


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
honest



Messages : 2008
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Jeu 22 Fév - 18:43

Gariatron, c'est tellement l'osef : "Je ne sais plus ce que je fais" ... J'avais quasiment oublié que c'était un "penseur".
Nout se place aussi dans cette catégorie osef ...
Bref, le mot à retenir c'est "osef" ... j'attends de voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Jeu 22 Fév - 23:18

c'est sur que c'est pas le chapitre du siècle mais c'est quand même important parce que gariatron on a pas fini d'en entendre parler hein x)
nout ca reste la mère de darksky c'est pas totalement osef :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 2008
Points : 2029
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 20
Localisation : Stairway to heaven

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Jeu 22 Fév - 23:33

Vu comment Gariatron passe pour un blasé de la life, j'espère qu'il va avoir une autre tête que celle-là. J'ai l'impression de revoir Marlon Brando dans Apocalypse Now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Lun 26 Fév - 2:45

bon normalement, c'est pas osef ce chapitre et même très important x)


Chapitre 25 : Angéla, la sagesse d’une immature

https://www.youtube.com/watch?v=gIi-crTFllI

Je courais dans les longs couloirs de la base aérienne sans m’arrêter, sans me retourner, sans penser à ce que je laissais derrière moi en agissant de la sorte. Ambre et Maya pouvaient bien penser ce qu’elles voulaient, mais sur ce coup, je ne pouvais pas les soutenir.
M’allier avec ceux qui avaient tenté de tuer Drago en plus de vouloir détruire ce monde que j’avais toujours rêvé de voir un jour en vrai ? Il en était hors de question, même si cela menaçait l’équilibre du nôtre.
Tout mon corps était en ébullition. Je sentais la rage et la colère bouillir en moi. Il fallait que je déverse ce torrent d’émotions négatives sans quoi, j’allais exploser et c’était bien pour cela que je me dirigeai vers le toit de la forteresse, là où Satoshi nous avait vaincues, afin d’y prendre ma revanche sur celle qui avait gâché nos vies.
Enfin, j’arrivai devant une imposante porte de métal fermée à double tour mais celle-ci ne me résista pas une seule seconde et, envoyant un puissant rayon de lumière, je la fis sortir de ses gongs. La plaque de fer s’envola immédiatement et rebondit plusieurs fois sur la carlingue de l’appareil avant d’entamer une longue chute dans le vide tandis que je m’avançai lentement vers la personne qui se tenait là, seule, le visage impassible malgré son crime, me dévisageant avec calme et mépris.
Je m’arrêtai à quelques mètres d’elle et nous nous regardâmes dans les yeux un long moment, le vent soufflant dans nos cheveux et s’infiltrant dans nos vêtements comme seul témoin de notre affrontement silencieux.
Sans dire un mot, la jeune fille aux yeux vairons dégaina une épée sombre et la pointa vers moi, me fixant toujours de son regard froid et sans une seule once de regret ou d’empathie. A mon tour, activant les pouvoirs de la fusion parfaite avec Athéna, un sceptre d’argent apparut dans ma main droite et mon bras gauche fut recouvert d’un large bouclier ovale.
-Viens, Angéla ; déclara froidement mon ennemie en se mettant en garde.

https://www.youtube.com/watch?v=F_WXs1X60wM

Ne prenant même pas le temps de lui répondre, avec un cri de rage, je me jetai sur la traitresse, laissant ma rage éclater en une seule fois.
A quelques mètres de la jeune fille, je sautai en l’air avec toute la vitesse que me conférait mon élan et plongeait en piqué, visant la tête d’Asuna avec la pointe de ma lance mais mon adversaire para aisément mon coup avec son épée. Cependant, je refusai de plier et je fis apparaitre dans mon dos les ailes de Vénus afin de prolonger mon attaque.
Asuna grimaça et ses bras commencèrent à trembler légèrement sous la force de mon coup et finit par être obligée de tenir son épée à deux mains pour ne pas perdre du terrain.
-Tu as tenté de le tuer ! M’écriai-je d’une voix remplie de haine.
Mon adversaire ne me répondit rien et continua à me fixer de son regard vide et impassible, ce qui ne fit qu’augmenter mon courroux. Ainsi galvanisée par la colère, toujours volant à un mètre du sol, je basculai en arrière et assénai un violent coup de pied dans le dos de la jeune fille qui dérapa sur plusieurs mètres avant de se stabiliser.
Je ne lui laissai pas le temps de se remettre en position que je projetai un rayon de lumière éclatant dans sa direction.
-Il était prêt à donner sa vie pour toi ! Hurlai-je en l’attaquant.
Une fois de plus, elle ne put l’éviter et fut touchée de plein fouet. Un épais nuage de poussière s’éleva entre nous mais je n’attendis pas qu’il se fût dissipé et je repassai à l’assaut, faisant apparaitre plusieurs sphères d’énergie autour de moi et les projetant au milieu de la fumée.
-Vous vous étiez promis de rétablir la paix tous les deux en partant pour le monde des esprits !
Une explosion de lumière retentit et je vis Asuna sauter au-dessus de l’amas de poussière pour tenter de se repositionner plus loin et encore une fois, je me propulsai grâce à mes ailes alors qu’elle était encore dans les airs et utilisai mon bouclier comme une arme offensive.
-Drago était ton ami le plus proche ! M’égosillai-je tout en la frappant de toute mes forces avec le bouclier de métal.
Mon arme frappa à nouveau son épée mais la puissance de l’impact fit s’écraser Asuna au sol en formant un énorme cratère sur le toit de la base aérienne.

https://www.youtube.com/watch?v=qIEk0U782rM

Il fallait que j’en finisse en un seul coup.
Tandis que la servante d’Armageddon se relevait et que j’étais toujours dans les airs, tout mon corps fut illuminé d’un intense éclat doré si lumineux qu’Asuna fut obligée de détourner le regard et de cacher ses yeux avec son bras pour ne pas être aveuglée.
J’écartai les bras et derrière moi, des centaines de sphères de lumière apparurent, sphères qui prirent rapidement des apparences d’étoiles scintillantes. Mes yeux virèrent au doré et mes cheveux se mirent à crépiter alors que la lumière que j’émettais se faisait de plus en plus intense.
Asuna fronça les sourcils et fut soudain entourée d’une sinistre aura violette avant de brandir son épée au-dessus de sa tête, prête à riposter.
-Tu n’as pas hésité à le tuer…Asuna…Alors moi non plus…Je n’hésiterai pas…Murmurai-je, un sourire carnassier au coin de la bouche. Adieu ! Urano Metria !
D’un mouvement de la main, je projetai les centaines d’étoiles directement sur la traitresse qui ne recula pas. Bientôt, la jeune fille disparut dans un torrent de lumière et une nouvelle explosion retentit, si puissante qu’elle déstabilisa la forteresse et la fit basculer.
Lorsque la lumière se dissipa enfin, Asuna était toujours debout au milieu d’un cratère fumant traversant presque entièrement la base aérienne. Ses vêtements étaient en lambeaux, son épée brisée en deux et la fille aux yeux vairons avait la tête baissée, comme une poupée sans vie, ne tenant debout que par un équilibre instable, équilibre que je m’empressai de détruire.
-Ressens ce que tu as infligé aux autres…Asuna !
Dans un ultime assaut, je m’élançai sur le corps semblant sans vie de la jeune fille, la pointe de la lance d’Athéna visant son cœur, bien décidée à en terminer une bonne fois pour toute mais, alors que je n’étais plus qu’à quelques centimètres de sa poitrine, vive comme l’éclair et alors que je pensais en avoir fini avec elle, Asuna releva la tête et attrapa mon arme, me stoppant net dans mon élan.

https://www.youtube.com/watch?v=H5MuriyVJ-4

J’écarquillai les yeux, interdite et quand je plongeai mon regard dans le sien, mon cœur s’arrêta en voyant y briller des larmes qu’elle retenait.
-Crois-tu…Vraiment que cela me faisait plaisir ?! S’écria-t-elle soudain.
Utilisant ma propre arme contre moi, Asuna me jeta au sol et je rebondis plusieurs fois sur la carlingue avant de réussir à m’arrêter. Je voulus me relever mais j’eus à peine le temps de cligner des yeux que je vis la jeune fille à quelques millimètres de moi et toute ma rage disparut d’un seul coup pour ne laisser place qu’à la crainte.
-Crois-tu vraiment que j’aurais tué celui pour qui j’ai donné ma vie simplement sur un coup de tête ?! Hurla Asuna en me frappant au ventre de toutes ses forces.
Tout l’air de mes poumons fut expulsé d’un seul coup et je tombai à genoux, le souffle coupé.
-Crois-tu que cela m’a fait du bien de l’affronter ?!
Mon ennemie me mit à terre en me portant un coup de pied retourné au visage et je m’étalai sur le métal froid et dur de la citadelle, incapable de faire autre chose que de regarder Asuna me prendre de haut et me dévisager de son regard à la fois rempli de haine et de tristesse.
Un gout désagréable de sang m’envahit la bouche et une énorme plaie s’était ouverte sur ma joue, plaie de laquelle s’écoulait abondamment le liquide rouge.
Asuna me prit alors par le col de ma tunique et me souleva afin de me parler de près alors que je ne pouvais même pas riposter.
-Je ne me bats pas pour moi, Angéla ; déclara-t-elle lentement et en détachant soigneusement chacun de ses mots. Je ne me bats pas non plus pour sauver deux amies que j’ai moi-même mises en danger. Je me bats encore moins pour un rêve stupide et illusoire. Non. Je me bats pour sauver mon monde, pour la paix, pour ces milliers de gens qui ont soufferts, pour ceux qui ont mis leurs espoirs en moi, pour Drago qui m’a ordonné de ne renoncer devant aucun obstacle.
-Est-ce que cela te permet de tuer sans aucune considération celui qui t’a permis d’en arriver jusque-là ? Rétorquai-je d’une voix tranchante. Je sais très bien ce qu’il s’est passé. Penses-tu vraiment que, sans Drago, les choses en auraient été autrement ?
-Je n’ai jamais prétendu cela, Angéla. Mais je n’agis pas une personne seule. J’agis comme la volonté d’un monde tout entier. Mais cela, tu ne peux pas le comprendre, toi qui n’agis que selon tes désirs en prétextant vouloir aider les autres. Tout ce que tu fais, tu ne le fais que pour toi, et pour toi seule…Mais cela, on te l’a déjà dit, n’est-ce pas ?
En entendant ces mots, ma colère remonta en moi et je réussis à créer une nouvelle sphère d’énergie qui obligea Asuna à me lâcher. Essuyant d’un revers de la manche le sang qui coulait de ma bouche, je me remis en position, plus déterminée que jamais à faire payer à cette traitresse ses paroles et ses actes.
Un nouveau sourire illumina ma figure et Asuna me dévisagea comme si j’étais devenue folle à ce moment-là.
-Je vais te tuer. Pas pour venger Drago ni pour sauver ce monde, mais simplement parce que tu m’insupportes, Asuna ! C’est bien ce que tu veux voir ? Cette Angéla égoïste et égocentrique que tu crois connaitre ? Lançai-je en éclatant de rire. Alors je vais te la montrer.
Je fronçai les sourcils et cherchai au fond de moi la dernière chose que je n’avais pas encore dévoilé à personne, pas même à June, la chose qui allait me permettre de surpasser même Drago et Asuna, la chose que j’avais obtenu deux ans auparavant dans ce combat que j’avais toujours redouté de livrer.
Des bruits de pas se firent entendre et Satoshi, Marie, Ambre et Maya débarquèrent soudain sur le toit mais je les ignorai, me concentrant uniquement sur mon combat contre Asuna.
-Angéla, qu’est-ce…
-Restez en dehors de ça, Ambre, Maya ; les coupai-je froidement. J’ai pris ma décision, je ne reviendrai pas dessus.
Satoshi tenta aussi de nous interrompre mais Asuna lui envoya une boule d’énergie à ses pieds pour lui dire de ne pas intervenir non plus.
Mon adversaire fut à nouveau entourée de cette aura violette et son épée se reconstitua sous mes yeux mais cela ne me faisait pas peur.

https://www.youtube.com/watch?v=r7VVi1fULzE

-Carte magie activée…Légende de l’âme !
-Légende…de l’âme ? Répéta Asuna, les yeux ronds de colère. Drago a déjà tenté et il a déjà échoué ! Tu perds ton temps, Angéla !
-Protégeons à nouveau un monde qui nous est cher, je te libère de ta prison charnelle ! Invocation Parfaite ! Chevalier légendaire, Socrate, père de l’Atlantide !
Une puissante vague d’énergie s’échappa de mon corps et fusa vers le ciel, illumina les ténèbres causées par les destructions des Qliphorts. Ma tunique se recouvrit d’une armure vert émeraude, une longue cape de la même couleur se déploya dans mon dos et ma tête fut recouverte du casque du père de l’Atlantide. Ma lance quant à elle se changea en une longue épée verte scintillante incrustée d’un diamant blanc comme la neige sur la garde.
Mes forces revinrent également et mes plaies se refermèrent toutes seules, sous les yeux ébahis de Maya et Ambre.
D’un geste ample du bras, je dissipai la lumière que j’avais moi-même créée et ce simple mouvement fut suffisamment puissant pour soulever un vent qui déstabilisa Marie et Satoshi mais mon ennemie, elle, restait insensible à ma démonstration de force.

https://www.youtube.com/watch?v=1ErwgLxBNL0

-C’est vrai, Asuna, je suis égoïste et je n’agis que lorsque cela m’arrange ; déclarai-je en fermant les yeux.
-Oh, tu montres enfin ton vrai visage ? Je suis étonnée, moi qui pensais…
-Cependant, je préfère agir en sachant que je ne le fais que pour moi qu’en me leurrant moi-même sur mes intentions.
-Qu’est-ce que tu insinues ? Grimaça mon adversaire.
-Tu ne peux pas agir au nom d’un monde en oubliant qui tu es réellement. Le nier ne serait qu’un mensonge à toi-même ?
-Tu le penses vraiment ? Me répondit la jeune fille avec un large sourire. Ce n’est pas parce que toi, tu n’y arrives pas, qu’il en va de même pour tout le monde.
-C’est ce que nous verrons, Asu…Non, Servante d’Armageddon.
-Viens, je t’attends, Alliée de ceux qui ont tenté de détruire ta propre vie.

Derrière Asuna, des dizaines d’épée d’énergie se matérialisèrent et, instinctivement, Maya, Ambre, Satoshi et Marie retournèrent se mettre à l’abri à l’intérieur, mais moi, je ne reculai pas et me contentai de balayer l’air de mon épée. Cela souleva une nouvelle bourrasque si puissante qu’Asuna ne put maintenir son attaque et les armes d’énergie se dissipèrent comme si elles n’étaient faites que de poussière.
Asuna se retourna en grimaçant pour constater qu’il ne restait plus rien de son attaque et resserra sa prise sur son épée d’ébène.
-Ne sois pas surprise, traitresse ; déclarai-je d’une voix plus grave qu’à l’habituel. Ce pouvoir qui aurait dû servir à sauver l’atlantide, je vais l’utiliser pour sauver ce monde, mais avant tout pour moi et pour te faire payer tes actes.
Une grimace passa sur le visage de mon ennemie et l’aura qui l’entourait s’intensifia davantage, la faisant plus ressembler à une torche violette qu’à une combattante.
-Allons-y, traitresse. As-tu d’autres attaques à me montrer ?
La jeune fille émit un rire amusé.
-N’aie pas trop confiance en toi, égoïste ; rétorqua-t-elle.
Asuna recréa des centaines de lames d’énergies et les envoya sur moi sans attendre une seule seconde. Je fis un bond en arrière pour éviter la première vague puis j’attrapai l’une des épées en vol et, en réalisant un tour complet sur moi-même, je renvoyai l’arme sur une autre qui m’arrivai en pleine face.
Devant ma résistance, la traitresse matérialisa également des sphères d’énergie dans ses mains et les projeta sur moi à la vitesse de balles de fusils.
Concentrant toute ma force dans mon bras, je réussis à les arrêter et à les prendre au creux de mes mains avant de les écraser comme de vulgaires balles en mousse.
Asuna rentra alors dans une colère noire et commença à me bombarder d’attaques, lançant ses lames d’énergies comme une nuée de flèches me tombant dessus, ne me laissant aucune ouverture pour riposter.
Néanmoins, aucun de ses assauts ne réussissait à m’atteindre. Je parvenais toujours à esquiver toutes les sphères d’énergie en me déplaçant à une vitesse bien supérieure à celle que les limites de mon corps m’imposaient.
Soudain, je m’arrêtai de courir et décidai de combattre le feu par le feu. Ainsi, en réponse à la nué de flèches, je fis réapparaitre les étoiles naines tout autour de moi et en lançai une sur chaque lame, annihilant totalement les défenses d’Asuna.
-Pourquoi ? Pourquoi une simple lycéenne me donne-t-elle du fil à retordre alors que j’ai vaincu Drago sans problème ? Marmonna mon adversaire en fronçant les sourcils.
-Tu n’as toujours pas compris ? Tu possèdes peut-être la puissance d’une déesse dans ce monde parce qu’Armageddon t’a donné des pouvoirs…Mais tu es une fille ordinaire et non une guerrière ou une sauveuse de l’humanité. Hélios, Shadow, ou même Satoshi, ils n’ont rien à sacrifier car ils ne possèdent déjà plus rien…Mais toi, tu caches tes propres ambitions derrière ceux de ton peuple car tu n’as jamais renoncé à ta vengeance contre Drago ! Tu n’es rien de plus qu’une égoïste et une usurpatrice, tout comme moi !
-Angéla…Murmura Ambre en serrant sa main sur son cœur.
-Assez ! Rugit Asuna, perdant son sang-froid. Si c’est ce que tu désires, alors je vais te montrer que les pouvoirs d’une fille ordinaire sont largement suffisants pour broyer les os d’une égoïste comme toi !
Mon ennemi posa la main sur le sol et je sentis le vaisseau trembler sous mes pieds. Tout à coup, des centaines de lames d’énergie en surgirent de la carcasse de l’appareil, juste sous mes pieds, et j’eus tout juste le temps de déployer mes ailes pour les éviter et réatterrir un peu plus loin.
Mais Asuna n’en avait pas terminé et fit surgir de ses mains un immense rayon de lumière noire droit sur moi. Néanmoins, au lieu de reculer, je poussai un cri de rage et, l’épée pointée devant moi, je fonçai à travers l’attaque.
Mes jambes étaient en sang, ma tunique en lambeau sous mon armure et mes bras aussi lourds que des altères, mais je ne reculai pas et m’enfonçai toujours plus au cœur de son attaque.
Lorsque je fus suffisamment proche de la traitresse, je fis réapparaitre mon bouclier à mon bras et l’utilisai comme un miroir, renvoyant le rayon d’énergie directement sur Asuna qui fut obligée de s’arrêter pour se protéger.
Je profitai de cette ouverture pour abattre mon épée sur mon ennemie mais celle-ci para le coup avec sa propre lame en grimaçant. L’impact des deux armes souleva un épais nuage de poussière et obligea Asuna à reculer sous la force du coup.
-Impossible…Je suis aculée face à quelqu’un comme toi ?! S’écria-t-elle en tenant bon.
-Contre une véritable armée, je n’aurais eu aucune chance en utilisant le pouvoir d’un seul monstre…Mais contre toi, c’est comme si je me battais avec la force de deux contre un et c’est pourquoi, tu ne peux pas me vaincre !
Redoublant de force, je fis un tour sur moi-même pour asséner un violent coup de pied à Asuna avant d’abattre mon épée contre la sienne avec toute la puissance que la colère me prodiguait. Cette fois-ci, sa lame ne résista pas et, dans un bruit de métal, elle se brisa en un millier de morceaux tandis que la fille aux yeux vairons tituba en jurant.
-Enflure !
Sans perdre un instant, elle récréa une lame et repassa à l’assaut tout en m’insultant. Pendant une minute entière, seule le bruit de nos épées s’entrechoquant résonna dans l’espace et chacun de nos coups détruisait un peu plus le vaisseau qui ressemblait désormais plus à un champ de mine qu’à une forteresse.
Finalement, je réussis à désarmer Asuna et, d’un bond, j’attrapai son arme au vol sous ses yeux exorbités et remplis de haine.
Mon adversaire était sans défense et j’étais en position de force, à quelques mètres au-dessus d’elle, prête à fendre sur elle en piqué.
Décidée à mettre fin à cette mascarade, je puisai au fond de moi l’énergie de Socrate et je fus entourée d’une intense aura blanche tandis que mes deux épées se couvrirent d’un halo d’énergie et scintillèrent de mille feux.
Je pris de la hauteur et, après une pirouette aérienne pour me donner de l’élan, je fendis sur Asuna.
Je voyais le sol se rapprocher à grande vitesse, de même que le visage rouge de colère de la jeune fille et il m’était impossible de faire demi-tour mais cela n’avait aucune importance. J’allais en finir ici et maintenant et ainsi venger Drago et détruire l’un des piliers de cette guerre contre Armageddon.
Soudain, alors que j’allais enfoncer mes deux lames dans sa chair, son visage fut illuminé par un rictus mauvais et son aura sombre revint d’un seul coup.
-Je dois bien l’avouer…Tu es puissante…Angéla…Mais c’est loin d’être suffisant pour me surpasser !
Du sol s’éleva une nouvelle épée, bien plus grande que la précédente, bien plus sombre et parcourue de lignes émeraudes et luisant faiblement, exactement comme celles de l’armures d’Asuna.
Ne pouvant l’esquiver et dans un ultime effort, je jetai mes deux armes sur Asuna.
-Tu n’y échapperas pas, Traitresse !
Lorsque nos deux attaques atteignirent leur cible, l’espace résonna de nos cris de douleur à toutes les deux, ainsi que les cris d’effroi de Maya, Ambre et Marie.

https://www.youtube.com/watch?v=2FW6EGFm574

Sans pouvoir rien y faire, je m’embrochai sur la lame de mon ennemie, me faisant traverser de part en part tandis qu’Asuna fut transpercée au ventre et son œil vert était crevé par sa propre arme.
Je crachai une gerbe de sang avant de tomber à genoux devant Asuna qui, malgré ses blessures, restait debout devant moi, le visage déformé par la douleur.
Ambre tenta de se précipiter pour m’aider mais la forteresse s’effondra devant ses pieds, l’empêchant de me rejoindre et me laissant seule avec l’amie d’enfance de Drago dont chaque respiration semblait être un supplice pour elle.
-Angéla ! Hurla-t-elle, désespérée.
-Alors...C’est ainsi...Que tu termines…Après tous ces longs discours ? Murmura la combattante, le regard vide. Pathétique…La victoire est tienne…Mais tu ne survivras pas…A quoi bon, Angéla ?
Je poussai un long soupir avant de cracher une nouvelle gerbe de sang. Ma vision se brouillait, la douleur s’estompait et lentement, je me sentais tomber en arrière.
-A quoi bon ? Répétai-je d’une voix lasse. Pour ma propre satisfaction…j’imagine.
La jeune fille pencha la tête sur le côté, cherchant à comprendre mes mots.
-Tu l’avais deviné toi-même…N’est-ce pas ? Et Aymeric me l’avait dit…Il y a longtemps…Je n’agis que selon mes désirs…Alors…je voulais accomplir cela…Venger Drago…Et sauver ce monde…Pour que je puisse être heureuse…Parce que je ne me bats…que pour moi-même…
J’expirai longuement avant que mon armure ne se fracture et ne disparaisse à son tour, ne me laissant qu’une tunique en lambeaux.
Dans un dernier effort, je tentai de lever le bras vers Ambre et Maya et je vis mes doigts tremblant, incapables de se fermer, comme si on m’empêchait de me rattacher à mes deux amies de toujours.
Quelques larmes coulèrent le long des mes joues puis j’entendis un craquement sous mes pieds. Lentement, le visage d’Asuna s’éloigna, de même que celui d’Ambre qui voulut se jeter pour me rattraper mais retenue par Maya et Marie tandis que Satoshi rattrapa Asuna qui s’effondra sur le sol, vidée de ses forces.
Sauver le monde…Hein ? Quel doux rêve inatteignable pour une fillette immature et égoïste comme moi…
Puis mon monde devint noir et tous mes sens disparurent.


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 2008
Points : 2029
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 20
Localisation : Stairway to heaven

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Lun 26 Fév - 12:09

Un peu d'exaltation dans le style Duel Antique !! J'aime les combats et le sang ... que c'est beau. Et j'espère que la suite correspondra à mes attentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Lun 26 Fév - 14:29

duel antique, je me suis surtout inspiré d'un épisode de fate x) la suite devrait être sans surprise si tu me connais bien :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 2008
Points : 2029
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 20
Localisation : Stairway to heaven

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Lun 26 Fév - 14:47

Justement, y a toujours le risque d'un événement qui ne me plaise pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroki

avatar

Messages : 6046
Points : 6613
Réputation : 12
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Mar 27 Fév - 9:52

https://www.youtube.com/watch?v=cJsx5e2uDdQ

Une pensée pour Angéla x'(
My home is your home x'(


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Mar 27 Fév - 13:28

mais elle va très bien angie, elle a juste une épée dans le ventre et fait une chute de 3000m mais sinon elle est en pleine forme :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 2008
Points : 2029
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 20
Localisation : Stairway to heaven

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Mar 27 Fév - 16:16

Ca sent le plot twist ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Mar 27 Fév - 19:03

allez, vous pouvez vomir sur la suite :3

https://www.youtube.com/watch?v=uFa1KAWV7b4&t=

Un parc d’attraction vide, des lumières toutes éteintes, une pluie battante, des éclairs illuminant une nuit sans étoile, des coups de tonnerre déchirant un ciel noir d’orage et une collégienne attendant là, seule, trempée jusqu’aux os, frigorifiée, abattue, attendant une personne qui ne viendra jamais mais attendant tout de même en vérifiant toutes les trente secondes les messages sur son portable à court de batterie.
Finalement, alors qu’il allait rendre l’âme, son téléphone se ralluma pour afficher sur l’écran cet unique mot qui mit fin à cette amitié d’enfance et cet amour naissant :
« Désolé ».
Puis le portable s’éteignit, vidé de son alimentation, de même que la jeune fille qui tomba à genoux sur le sol détrempé de ce qui aurait dû être le lieu où ses rêves allaient se réaliser.
Ce décor créé de toute pièce à partir de mes souvenirs disparut, comme un rêve s’estompant au réveil, et je me retrouvai au milieu d’un grand espace vide, avec pour seule compagne ma conscience.
Asuna avait raison. Toujours, je n’avais pourchassé que mon bonheur, prétendant vouloir celui des autres mais ne pensant qu’à moi et écartant de mon chemin ce qui ne me plaisait pas. Je le savais. Depuis que j’avais rejeté Aymeric ce jour-là, je savais que j’étais dans l’erreur, et pourtant, personne à part lui n’avait eu le courage de me le dire, pas même Ambre ou Maya.
Après tout, qui aurait été assez cruel pour me claquer cette dure vérité en face alors que j’étais moi-même persuadée d’agir pour le bien des autres ?
Je n’étais qu’une égoïste et une usurpatrice. Mais…même si j’en étais consciente, au fond de moi, quelque chose me criait que ce n’était pas un mal.
Je ne pensais qu’à moi ? Et alors ? Si cela permettait d’aider les autres, en quoi était-ce mauvais ? Pourquoi aurais-je du renoncer à cette philosophie qui, jusque-là, avait fait plus de bien que de mal ?
-Pour quelle raison te bats-tu, Angéla ? Me demanda un spectre d’Asuna résidant dans ma mémoire, comme un fantôme venu me hanter.
-Parce que j’aime ce monde ! Répondit la fille qui faisait face à l’amie d’enfance de Drago.
-Est-ce tout ? Reprit le fantôme.
-Pourquoi aurais-je besoin de quelque chose d’autre ? Rétorqua la blonde immature et égoïste. Qu’y-a-t-il de mal à protéger ce qu’on aime ?!
Les mains d’Asuna se couvrirent soudain d’un liquide rouge et poisseux dont l’odeur caractéristique remonta jusqu’à mes narines et me serra le cœur tandis qu’un trou béant s’ouvrit dans le ventre de la jeune fille, et dans le mien.
Horrifiée, je reculai avant de trébucher sur un objet invisible et de me retrouver à terre, sous le regard d’Asuna qui me prenait de haut.
Je mis mes bras devant mon visage, comme pour m’empêcher de voir cette réalité affreuse mais mon corps devint translucide, me forçant à voir le visage désormais borgne de celle qui aimait jadis Drago.
-Dans ce cas, pourquoi ne me comprends-tu pas, Angéla ? Continua le fantôme d’une voix suppliante. Pourquoi mets-tu en péril mon monde, celui de Drago, ainsi que le tien alors que nous nous battons pour la même chose ? Tu espères que ta vie reprendra son cours comme si de rien n’était ?
-C’est faux…Murmurai-je en me recroquevillant sur moi-même.
-Pourquoi accordes-tu ta confiance à des êtres n’ayant apporté que malheur et désolation à ton monde ? Désires-tu tant que ça sa destruction ?
-C’est faux…répétai-je, tremblante.
-Pourquoi ne prêtes-tu aucune importance à ces milliers de cris provenant du cœur des anciens amis de Drago ? Es-tu jalouse au point de le vouloir pour toi seule ?
-C’est faux. Affirmai-je avec conviction.
-Pourquoi es-tu incapable de comprendre que tout ne se résout pas selon tes envies ? Est-ce que tu penses que le monde tourne réellement autour de tes désirs ?
-C’est faux ! M’écriai-je en hurlant aussi fort que je le pouvais.
Un sourire mauvais déforma le visage borgne d’Asuna et ses cheveux se hérissèrent dans son dos tandis qu’une longue coulée de sang se déversa de son ventre et vint se répandre jusqu’à mes pieds.
-Tu l’as dit toi-même, Angéla. Nous sommes les mêmes, toutes les deux ignorant les appels d’un monde qui nous est inconnus, toutes les deux prêtes à faire couler le sang de milliers d’innocents pour en préserver un millier d’autre, toutes les deux incapables de ressentir la douleur des autres lorsqu’elle ne nous concerne pas.
-C’est faux ! Je refuse de m’abaisser à ton niveau, Asuna ! Je ne désire pas la destruction de ton monde ! Je trouverai une solution pour le sauver lui aussi !
Prise d’un accès de rage, je me relevai et tentai de trancher en deux le corps de la jeune fille avec l’épée qui m’avait transpercée mais ma lame passa au travers, comme si elle n’était composée que de brume et de poussière puis son visage se modifia, de même que ses habits et ses formes et je tombai à nouveau à la renverse en voyant apparaitre devant moi, Aymeric. Mais pas l’imbécile que je connaissais. Non. Il s’agissait de l’enfant que j’avais rejeté…
Il me regardait avec tristesse et mépris tandis que je tentais de m’enfuir en rampant sur le dos, en vain. Puis, après avoir simplement secoué la tête, le garçon, sans dire un seul mot, fit demi-tour et s’éloigna de moi, les épaules basses.
-Attends, Aymeric ! L’appelai-je désespérément. Ce n’est pas ce que je voulais !
Il n’y avait rien à faire. J’avais beau m’être relevée et avoir commencé à courir après lui, sa silhouette disparut dans les ténèbres de mon esprit, me laissant seule et abandonnée de tous.
Un frisson me parcourut l’échine lorsque je réalisai cela et je me recroquevillai sur moi-même, utilisant mes bras pour me former un cocon protecteur me protégeant de la dure réalité.
Froid…J’avais froid…Très froid…Tout mon corps grelotait comme si toute la chaleur que me procuraient les jours passés entourés de mes amis s’était dissipée en un instant pour ne laisser place qu’à l’enfer glacial du vide de l’espace.
Soudain, ce froid qui me parcourait se focalisa en un seul point : le trou béant dans mon ventre, là où la chair n’existait déjà plus et cette sensation se transforma aussitôt en douleur fulgurante me déchirant les entrailles. J’hurlai à la mort, suppliant que quelqu’un vienne me délivrer de ce supplice, commençant même à délirer en voyant autour de moi les images de mes tourments enfouis au plus profond de moi : la trahison d’Aymeric, l’affrontement contre June et Maya, leur disparition, la mort de Drago et une ville inconnue, périssant sous les flammes d’un seul homme…
Je ne pouvais pas continuer ainsi…J’en avais assez de faire souffrir les autres…Je devais faire comme Asuna…Laisser mes sentiments de côté, oublier cette imbécile pensant aider les autres et ne faisant que les blesser, abandonner cette fillette aveugle recherchant le plaisir…et agir uniquement pour le bien de ceux que j’aimais…
Je devais…grandir…

https://www.youtube.com/watch?v=8FqbTz9N5Do

J’ouvris les yeux en criant. Ma respiration était haletante, mon front suait à grosses gouttes et tout mon corps me faisait souffrir le martyr.
Prise d’une angoisse soudaine, me rappelant les derniers événements, je passais ma main sur mon ventre déchiqueté mais, à la place d’un trou béant, je trouvai des bandages froids et encore rougeoyants de mon sang.
Comment était-ce possible ? Comment avais-je pu survivre à une chute de milliers de mètres alors que je venais de me faire transpercer de part en part ?
Interloquée par cette réalité, je me décidai enfin à observer les alentours et je découvris avec stupeur que je me trouvais dans une pièce entièrement faire de glace. Les meubles, les murs, les décorations, tout était constitué de cette matière d’ordinaire si froide mais à ce moment-là, à la température ambiante.
A côté de moi, assis sur une chaise et lisant tranquillement un livre, se tenait un homme habillé d’une armure doré que je reconnus aussitôt, à mon grand désarroi.
-Voir Hélios au réveil…Est-ce que je suis en enfer ? Maugréai-je pour attirer son attention.
L’homme leva timidement le nez de son livre avant de me lancer un sourire niais qui m’insupporta aussitôt pour une raison que je ne pouvais expliquer.
C’était étrange…En temps normal, j’aurais dû être contente de le voir dans ces circonstances, mais à ce moment-là, je ne ressentais aucune joie.
-Bien le bonjour, Angéla ; déclara-t-il d’une voix claire. Bien dormi ?
-Ces bandages répondent-ils à votre question ? Rétorquai-je sèchement.
Hélios haussant légèrement les sourcils, surpris par autant d’agressivité de ma part. Je l’étais moi aussi. Pourquoi agissais-je ainsi ? Je voulais montrer un peu de chaleur et de reconnaissance envers l’homme…Mais cela m’était impossible.
-Tu ne me sembles pas d’excellente humeur ma chère ; continua-t-il sans se laisser démonter par mon attitude.
-Se faire transpercer par une épée, puis chuter de trois mille mètres et me réveiller à côté de vous, je ne vois pas comment je pourrais être de bonne humeur. Mais dites-moi plutôt, que s’est-il passé ?
Hélios pencha légèrement la tête sur le côté et mis un doigt sur sa bouche, faisant semblant de réfléchir avant de me répondre quelque chose qui aurait dû être immédiat.
-On t’a retrouvée à moitié morte dans les décombres ; déclara-t-il en haussant les épaules.
-On ? Répétai-je, dubitative.
Au même moment, la porte de glace s’ouvrit et je vis une longue chevelure blonde se précipiter sur moi et m’étreindre de toutes ses forces tandis que, sur mon épaule se répandaient quelques larmes de soulagement.
-Angéla, tu es vivante ! J’ai eu tellement peur ; sanglota June en me serrant de toutes ses forces comme si me lâcher allait me faire disparaitre. Ne me refais plus jamais ça !
-Désolée…June…Lui répondis-je en me forçant à sourire et en lui rendant faiblement son étreinte.
-Sérieusement…Il n’y a que toi pour te mettre dans un état pareil et me répondre « désolée » ! S’énerva-t-elle sans que son sourire de joie ne puisse s’effacer de sa figure.
Je détournai le regard, incapable de supporter cette amitié et cette confiance que mon amie m’accordait alors que, si je ne l’avais pas entrainée là-dedans, elle serait chez elle, à l’abri.
-Il y a un problème, Angéla ? S’inquiéta-t-elle devant ma réaction.
La blonde écarquilla les yeux et son visage blêmit à vue d’œil.
-Est-ce que Maya et Ambre…
-Non. Lui répondis-je sans émotion. Elles vont bien. Elles sont alliées à Satoshi désormais.
Mon cœur se serra légèrement lorsque je prononçai ces mots, comme si une partie de moi résistait encore, mais ce sentiment n’alla pas plus loin. C’était un fait. Je devais l’accepter.
June, elle, recula d’un pas, abasourdie en entendant mes paroles.
-Non…Impossible…Ambre…Et Maya…
-On n’y peut rien ; soupirai-je en retirant la couverture recouvrant mes jambes et m’asseyant sur le lit malgré la douleur.
-Co…Comment ça ? Mais qu’est-ce que tu racontes, Angéla ? Bégaya mon amie, interdite.
Hélios, qui jusque là était resté muet, ferma son livre et se leva pour venir me parler.
-Je vois…La médecine de Laura ne t’a pas fait que du bien il semblerait ; déclara-t-il d’une voix grave.
-La…médecine de Laura ? Répétai-je à voix basse.
Me souvenant de la douleur atroce qui m’avait envahie, et ignorant les avertissements de June, j’arrachai les bandages qui couvraient mon corps. Contre toute attente, je ne trouvai pas de trou béant mais une énorme cicatrice bleue et dure, comme un cristal incrusté dans mon ventre.
Je relevai la tête vers Hélios et June, attendant quelques explications et ce fut mon amie qui me répondit en détournant le regard et serrant le poing.
-Nous ne pouvions rien faire, Angéla…Tu étais détruite de l’intérieure…Nous n’avions pas d’autre choix que de…
-Je comprends ; l’interrompis-je sans émotion. Merci de m’avoir sauvée.
Sur ces mots, je tentai de me remettre debout mais à peine eussé-je posé un pied au sol que mes jambes ne supportèrent pas mon poids et June fut obligée de me rattraper avant que je ne m’écroule.
-Une minute, ou est-ce que tu vas comme ça ? S’affola-t-elle. Il faut que tu te reposes !
-Il faut…que je venge Drago…Grimaçai-je, ignorant la douleur qui me prenait aux tripes.
-Dans cet état ? C’est hors de question, tu…
Mon amie n’eut pas le temps de terminer sa phrase car, au même moment, un nouvel acteur rentra dans la pièce, acteur que j’aurais préféré ne pas revoir. Mais, alors qu’à chaque fois que je le voyais auparavant, j’avais envie de lui sauter à la gorge, cette fois-ci, je ne ressentis rien, pas même le moindre regret, comme s’il s’agissait d’un total inconnu pour moi.
-Laisse tomber, June. Angéla est bien trop têtue pour écouter quoique ce soit ; railla Aymeric, Adossé à la porte de la chambre de glace, les bras croisés sur son torse, me regardant un œil mauvais.
Me dégageant de l’emprise de June, je me remis debout en grimaçant et me trainait jusqu’à la sortie en boitant, ignorant totalement l’intervention de celui qui avait un jour compté pour moi.
Cependant, avant de franchir cette porte qui allait me séparer de mon passé, l’appel de mon amie résonna jusqu’à mes oreilles et je tournai lentement la tête vers elle avant de lui lancer un sourire se voulant rassurant.
-Ne t’inquiète pas, June. Je trouverai le corps de Drago, et je le ramènerai dans notre monde…parce que c’est là qu’est sa place…
-Angéla…Murmura-t-elle en serrant la main sur son cœur, choquée par mes paroles crues.
Je me tournai ensuite vers Aymeric qui continuait à me dévisager avec dédain.
- « Désolée ». C’est ce que tu voulais entendre depuis tout ce temps, n’est-ce pas ?
-Quelle importance ; cracha-t-il. Le passé est passé, je ne suis pas du genre à ruminer ce qui est terminé éternellement, moi.
Je baissai la tête et un sourire triste passa sur mon visage.
-Oui…Tu dois avoir raison ; soupirai-je.
Résolue, je mis mes mains dans mes poches et sortis de la salle sans ajouter un mot, laissant derrière moi ces années de bonheur et m’engageant sur le long chemin de la vengeance.
Dehors, je vis, garée juste devant la porte, la voiture que j’avais construite avec l’aide de Drago mais aucune larme ne me vint. Seul mon cœur se serra à l’idée que j’aurais dû pleurer mais que cela m’était impossible.
Alors que j’étais déjà loin de la maison de glace et que j’avançai dans les ruines de la ville du sanctuaire, la voix d’Hélios résonna jusqu’à mes oreilles :
-Tâche d’être là pour les jeux ! Me cria-t-il. J’ai toujours ma revanche à prendre à la course de Dragons !
Un nouveau sourire amusé éclaira mon visage et, sans me retourner ni m’arrêter, je levai le pouce en l’air, comme un dernier signe d’espoir que je me donnai, sans même savoir si j’allais être capable de tenir cette promesse.
Puis, je levai la tête au ciel et l’image d’Asuna poignardant Drago me revint en mémoire et toute trace de joie disparut pour ne laisser place qu’à un rictus mauvais.
Je la tuerai ! Cette traitresse ayant pris la vie de Drago et détruit la fillette que je m’efforçais de conserver. Parce que c’était ainsi que je fonctionnai. Le monde des esprits, la guerre contre Armageddon, tout cela n’avait plus d’importance désormais.
Asuna avait réussi, elle avait tué cette Angéla naïve, incapable de prendre une décision rationnelle et se laissant submerger par ses émotions pour ne laisser qu’une coquille vide ne cherchant que vengeance. Alors j’allais lui montrer laquelle d’entre nous deux était la plus résolue.




Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 2008
Points : 2029
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 20
Localisation : Stairway to heaven

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Mar 27 Fév - 19:18

C'était tellement prévisible !!! Je ne déteste pas forcément Angela mais là, c'est digne d'une nomination à l'Oscar du plus gros truc prévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Mar 27 Fév - 19:27

je t'avais prévenu pourtant que y'aurait aucune surprise :3
mais prévisible c'est mieux que totalement mauvais non? :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 2008
Points : 2029
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 20
Localisation : Stairway to heaven

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Mar 27 Fév - 19:36

J'ai pas dit que c'était bon non plus ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroki

avatar

Messages : 6046
Points : 6613
Réputation : 12
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Mar 27 Fév - 20:14

Je te préviens, si tu me fais revivre ça encore une fois je pète un câble >>
Sinon c'était un bon chapitre dans l'ensemble. C'est sympa de voir Angela évoluer, et je suis curieux de voir ce que la "médecine de Laura" a changé. Parce que bon Laura est alliée à Gariatron, et que ca doit forcément laisser des traces.

J'ai aimé le truc de l'enfer avec Helios ceci dit x)
Angela evolved c'est difficile à concevoir mais j'ai hâte de voir ça ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Mar 27 Fév - 21:59

ca reviendra surement, avec angie ou avec quelqu'un d'autre :3
laura est pire qu'alliée a gariatron, elle a le sang de gariatron dans les veines donc oui, y'a des traces qui sont laissées à l'intérieur d'angie o:
l'enfer d'hélios, je voulais faire cette vanne depuis longtemps <3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Jeu 1 Mar - 16:28

bon, pas un chapitre passionnant mais nécessaire après un combat comme celui d'angie :3

Chapitre 26 : Liens familiaux


Spoiler:
 


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 2008
Points : 2029
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 20
Localisation : Stairway to heaven

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Jeu 1 Mar - 17:36

J'ai pris plus de plaisir à lire celui-là que le précédent. Ca faisait longtemps que Shadow ne m'était pas paru aussi amical, ce qui fait qu'il est dans les persos que j'apprécie le plus.
Sinon, les émotions de Laura sont quand même hyper théâtralisées. J'ai l'impression de lire Bérénice de Racine et ... quand je dis ça, c'est équivalent à un "moyen".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Ven 2 Mar - 15:50

il est jamais paru amical shadow je crois x)
j'avais envie de théatraliser un peu les émotions de laura oui, elle est déjà pas très émotive la plupart du temps donc lui en donner quelques unes de temps en temps ca lui fait pas de mal :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Sam 3 Mar - 16:09

surprise! un arc aymeric sauvage apparait :3


Aymeric : Et si…

Prologue
Spoiler:
 

Chapitre 1 : Une amie

Spoiler:
 



Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mentali71

avatar

Messages : 3571
Points : 4138
Réputation : 5
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 27
Localisation : tu vois chalon sur saone ? gg tu m'as trouvé

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Sam 3 Mar - 16:41

Sad Sad Sad ouchi



 "Tsudoishi negai ga aratani kagayaku hoshi to naru! Hikari sasu michi tonare! Shinkuro Shoukan! Hishouseyo, Sutādasuto Doragon!"
"Ouja no Kodou, Ima Koko ni Retsu wo Nasu. Tenchi Meidou no Chikara wo Mirugaī! Shinkuro Shoukan! Waga Tamashī, Reddo Dēmonzu Doragon!

"Kuroki Senpū yo! Himetaru Omoi wo sono Tsubasa ni Genshutsu seyo! Shinkuro Shoukan! Maiagare, Burakkufezā Doragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 2008
Points : 2029
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 20
Localisation : Stairway to heaven

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Sam 3 Mar - 18:06

Angéla mon dieu .... ça me rappelle à quel point les collégiens sont peu futés.
Et j'ai le souvenir de gens qui sortaient ce genre de réponses stupides en terminale. Sinon, le passage avec July est vraiment sympa à lire, tout comme le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Lun 5 Mar - 18:02

l'intelligence de certains collégiens laisse clairement a désirer oui surtout en 4eme :3
par contre en terminale c'est quand même plus embêtant x)
content que tu aimes july parce qu'elle sera importante même pour june maintenant :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Dim 11 Mar - 1:06

Aymeric : Une sœur

https://www.youtube.com/watch?v=Y_bQW5hVkMI

Ainsi commença mon nouveau quotidien pendant ces vacances d’été. Le matin, je partais tôt pour l’hôpital en emportant avec moi un bloc-notes ainsi qu’un stylo dans mon sac, à côté des affaires dont ma mère avait parfois besoin puis je me rendais dans la chambre de July afin de travailler ses écrits.
Au début, je voulais alterner entre les deux chambres puisqu’elles étaient voisines mais ma mère, remarquant rapidement mon petit manège, finit par m’ordonner d’arrêter de vérifier son état de santé toutes les heures et c’est pourquoi, après une semaine à faire des allers-retours, j’acceptai à contrecœur de ne me focaliser que sur le travail de July.
Les débuts furent plutôt simples. Elle se contentait de me dicter ses idées puis de montrer les dessins qu’elle avait déjà faits et mon rôle était simplement de valider ou d’infirmer. Car, avant de retravailler les dialogues sur leur forme, il fallait s’occuper du fond qui, lui aussi, laissait parfois à désirer…
« Et, que penses-tu de Gontran, le cheval de feu immortel qui a échangé sa place son cavalier pour échapper à ses poursuivants et…
-Trop compliqué ; l’arrêtai-je avant qu’elle ne développe plus. »
La jeune fille qui avait déjà fait des dessins de son personnage baissa la tête, l’air déçue.
« Encore un qui va finir à la poubelle…Soupira-t-elle en déchirant la feuille.
-Mais pourquoi vouloir créer plein de personnages ? M’étonnai-je en voyant le nombre de boulettes de papier au pied de son lit.
-Je ne sais pas vraiment…J’ai simplement envie de donner vie à ce que je fais mais je ne sais pas comment y parvenir…
-Mais à quel résultat veux-tu arriver exactement ?
-Je ne sais pas non plus ; m’avoua-t-elle. J’aime simplement dessiner et je voudrais être capable de faire plus que de simples dessins vides de sens en créant une histoire autour…
-Mais tu dois bien avoir un but pour écrire, non ? Un message particulier à faire passer au travers de tes histoires ? Une ambiance spéciale que tu aimerais reproduire ? Pourquoi aimes-tu tant dessiner ?
-Je…Je veux juste être capable…de laisser quelque chose dernière moi…C’est mon souhait le plus cher ; Lâcha-t-elle d’une voix presque inaudible. »
Un court silence s’abattit entre nous et la jeune fille serra le poing sur sa poitrine tandis que, dans son regard d’émeraude brilla une détermination intense, exactement comme celle d’Angéla lorsqu’elle était décidée à faire quelque chose et je sus à ce moment-là que July ne renoncerait devant rien pour réaliser son rêve. Mais cette détermination était masquée par un voile de tristesse couvrant ses pupilles.
Avec un sourire, je me mis à tapoter sur mon bloc-notes du bout de mon crayon pour la faire sortir de ses pensées.
« Créer une histoire mémorable…hein ? Repris-je alors. C’est un but en soi. On peut donc partir là-dessus si c’est ce dont tu as envie.
-Tu…Tu le penses vraiment ? S’exclama-t-elle, ne s’attendant pas à une telle réponse de ma part.
-Evidemment. Il faut voir les choses en grand pour réaliser de grandes choses comme dirait Angéla !
-Ton amie dit vraiment des choses comme ça ? S’étonna July.
-Oui…Mais à contretemps en général…Comme lorsqu’elle a tenté de monter sur le toit de chez elle… »
Mon anecdote fit glousser mon amie qui retrouva aussitôt sa bonne humeur et son enthousiasme.
Avec ce nouvel objectif en tête, nous passâmes en revue tous livres que nous connaissions, de même que les films à succès afin de déceler tous les clichés et autres techniques sur-utilisées pour ne pas les réutiliser.
Pendant ce temps-là, je me rendis compte que July avait l’air d’apprécier particulièrement les histoires d’aventures, des explorations de terres inconnues, voire de mondes inconnus. A vrai dire, elle ne connaissait presque que des films et des romans traitant du sujet, allant de la simple expédition pour gravir le mont blanc à la colonisation de mars.
Lorsque je lui fis remarquer, elle haussa légèrement les sourcils, comme découvrant cela elle-même.
« Tiens, c’est vrai que toutes ces histoires ont ça en commun ; s’étonna-t-elle.
-Tu aimerais voyager toi aussi ?
-Pas vraiment. Je ne pense pas que je supporterais ces climats exotiques. Mais les imaginer me suffit amplement. C’est à ça que servent les histoires, n’est-ce pas ? Elles permettent de transmettre aux autres ce qu’ils ne peuvent pas vivre.
-C’est une bien jolie façon de le dire ; m’amusai-je en repensant aux dialogues de ses romans.
-Et toi, Aymeric, si tu pouvais voyager n’importe où, où irais-tu ? »
Je croisai les bras sur mon torse pour réfléchir quelques instants et la première image qui me vint en mémoire fut celle de cet hôtel au bord de la plage, en été en compagnie d’Angéla, ambre, June et de ma mère qui habitait encore avec moi et je murmurai :
« Dans le temps…
-Dans…le temps ? Répéta July, légèrement surprise de ma réponse.
-Euh…Oui…Enfin, tu vois…C’est…
-Mais je te comprends ; enchaina-t-elle avec un sourire. C’est certainement le plus beau voyage qui puisse exister. Je t’accompagnerai bien si tu y arrives un jour. »
Un déclic se fit dans ma tête lorsqu’elle dit cela et je me mis à griffonner frénétiquement sur mon bloc-notes des mots et des idées en vrac. La jeune fille ne comprit pas immédiatement ce qui me prenait mais son visage s’éclaira lorsque je lui tendis mes pattes de mouche.
« Une histoire…de voyage dans le temps ? Me dit-elle, sidérée. Mais…Je n’ai pas le niveau pour une telle histoire…
-Quelle importance ! Tu l’acquerras au fur et à mesure ! Mais une histoire de voyage dans le temps, si elle est bien tournée, sera mémorable, tu en penses quoi ? »
La jeune fille réfléchit quelques instants pendant lesquels mon cœur battit la chamade avant de commencer à dessiner quelques croquis sur son propre bloc-notes.
Du papier blanc et vierge surgirent alors deux visages, celui d’une jeune fille et celui d’un garçon devant un portail temporel et se tenant par la main. Le garçon portait un uniforme de collégien tandis que la fille semblait à peine sortie de son lit, encore en pyjama et tous deux se regardaient dans les yeux.
« Time Gate ; déclara-t-elle en me montrant son travail avec une pointe d’hésitation dans la voix. L’histoire d’un frère et d’une sœur découvrant leur ville à différentes époques…Qu’est-ce que tu en penses ?
-Oh, j’aime beaucoup l’idée ! M’exclamai-je, réellement emballé. »
Nous passâmes le reste de l’après-midi à réfléchir à cette histoire, cherchant comment faire pour garder une cohérence tout au long de l’histoire tout en construisant au fur et à mesure nos personnages.
Lorsque le soir tomba, nous avions à peine terminé de réfléchir sur le nom des deux personnages ainsi que sur les lieux et les époques qu’ils allaient traverser mais je m’étais tellement amusé que je n’avais pas vu le temps passer.
July avait parfois des idées aussi farfelues que celle d’Angéla, voire même plus et mes compétences médiocres de scénaristes n’aidaient que peu.
« Je vais demander à ma cousine ce qu’elle en pense ; finit par dire July en voyant que le soleil commençait à décliner. Je pense que d’ici la fin de la semaine, elle pourra nous donner son avis. »
-Dis-lui d’être un peu plus tendre que la dernière fois dans ce cas. J’ai vraiment eu l’impression d’être face à un prof de français mécontent en lisant ses commentaires sur l’histoire du lama…
-Peut-être n’avait-elle pas tort ; rigola la jeune fille. Faire combattre le cheval de feu et le lama invisible pendant moins d’une page était finalement un peu rapide en y réfléchissant.
-Mais on s’en fichait de ce combat ! Protestai-je. Il était là pour le remplissage et parce qu’il fallait tuer ce lama pour faire avancer l’histoire !
-C’est bien ça qu’elle nous reprochait ; déclara July, l’œil brillant.
-Et bien je suis certain que cette fois, elle ne trouvera rien à redire ! Affirmai-je, confiant.
-Nous verrons cela… »
Je laissai mon amie prendre son diner et passai dire au revoir à ma mère comme toujours et, alors que je passai le portail de l’hôpital, une voix féminine bien connue m’interpella.

https://www.youtube.com/watch?v=PPyNlaCVme0

« Eh bien, je vois qu’on s’amuse bien sans moi, j’en serais presque jalouse. »
Je me retournai en sursautant et je vis, adossée à l’un des poteaux de la rue, les bras croisés sur sa poitrine et attendant visiblement là depuis longtemps, Maya qui me dévisageait avec son éternel air moqueur et son œil vif et pétillant de malice.
« Tu pourrais répondre au moins quand je te spamme de messages ; grogna-t-elle.
-Désolé, j’ai été pris par un travail cette après-midi ; m’excusai-je en voyant effectivement une centaine de sms non lus.
-Enfin, tu fais ce que tu veux, ça ne me regarde pas ; continua-t-elle en haussant les épaules. Je suis juste venue t’apporter ce que tu m’as demandé. »
De son sac, Maya sortit plusieurs pages agrafées les unes aux autres, une dizaine en tout et mon visage s’illumina en les voyant.
« Oh, vraiment, tu as trouvé ? Merci beaucoup Ma… »
Je voulus prendre le paquet qu’elle me tendait mais à la dernière seconde, mon amie le retira et le garda hors de ma portée, le regard affichant soudain que je n’allais pas l’avoir si facilement.
« Et, tu croyais que tu allais l’avoir gratuitement après m’avoir obligée à courir dans tout Paris rien que pour te retrouver ? Déclara-t-elle d’une voix malicieuse.
-Très bien, combien tu veux encore ? Soupirai-je en sortant déjà mon portefeuille.
-Le prix d’un verre m’ira très bien ! »

https://www.youtube.com/watch?v=Wp0xitgAc4A

N’ayant pas d’autre choix et commençant à avoir faim moi-même, je n’insistai pas plus et j’allai nous trouver un restaurant bon marché pas trop loin de l’école. Sans surprise, et sans aucune gêne, Maya ne se priva pas et prit les plats les plus chers de la carte avant de me faire glisser les feuilles sur la table.
Lorsque j’attrapai le paquet, la jeune fille croisa les jambes et s’accouda avant de me lancer un regard sceptique.
« Quand même, Aymeric, ce n’est pas tous les jours qu’on me demande de trouver un éditeur de Manga. Tu écris une histoire ou un truc du genre ?
-Oui, on peut dire ça. Enfin, je ne fais qu’aider une amie…
-Toi ? Tu aides en rédaction ? Pouffa-t-elle en s’étouffant à moitié avec sa grenadine. Autant demander directement à Angéla, la catastrophe sera plus propre !
-Eh, je ne suis pas si mauvais que ça ! Protestai-je.
-Mais oui, j’y crois. Rappelle-moi ta moyenne en français cette année ? Rétorqua Maya, l’œil brillant.
-Ce…Ce n’est pas un argument ! Je peux très bien écrire une histoire si je le veux ! C’est juste que les sujets de français sur les abeilles ou les melons ne m’intéressent pas !
-Alors fais-toi éditer rapidement que je lise ton chef d’œuvre ; railla la jeune fille. Je t’ai donné toutes les cartes en main. Le reste ne dépend que de toi. D’autant plus que mes parents sont en manque de livres prometteurs ces derniers temps donc c’est le moment ou jamais.
Nos plats arrivèrent quelques instants plus tard et nous ne reparlâmes plus de ces histoires d’édition de la soirée, nous concentrant sur la rentrée prochaine d’Ambre et Angéla, ainsi que sur la rentrée des classes tout court puis nous nous séparâmes vers dix heures.

https://www.youtube.com/watch?v=rIwl2cDwStw

De retour chez moi, je me mis à bouquiner attentivement les recommandations des parents de Maya pour publier un manga. Je ne l’avais pas encore dit à July mais je voulais lui faire la surprise une fois que notre projet serait suffisamment avancé.
Heureusement que les parents de Maya tenaient une petite maison d’édition car, à en juger par toutes les conditions à remplir en temps normal, je me serais découragé en un rien de temps mais grâce au soutien de la jeune fille, j’avais un avantage considérable par rapport aux autres écrivains.
Les jours qui suivirent, nous avançâmes considérablement dans l’écriture de « time gate ». Nous avions fixé un cadre, donné des noms aux personnages, mentionné leurs objectifs et trouvé approximativement quelles époques ils allaient visiter.
July, de son côté, avait déjà terminé quelques planches représentant les décors ainsi que les personnages secondaires et les lieux importants de l’histoire.
C’est ainsi que, lorsque je revins le dimanche, je trouvai comme à chaque fois July assise sur son lit en train de lire le livre de mythologie de son oncle, un bout de papier posé sur sa table de chevet.

https://www.youtube.com/watch?v=C8CU46C7gnU

« Tiens, Aymeric, tu viens de rater ma cousine à quelques minutes d’intervalle ; déclara-t-elle en fermant son livre.
-Tant pis, je la rencontrerai bien un jour j’imagine. A-t-elle donné ses conseils alors ?
-Tu peux voir par toi-même. »
July me tendit le morceau de papier sur lequel étaient inscrites des tas d’annotations à côté des idées que nous avions travaillées avec la jeune fille…Et j’avais une fois de plus l’impression de lire la correction d’un professeur de français…
« Pourquoi restent-ils en ville ? Pourquoi partent-ils seulement tous les deux ? Pourquoi ce portail se trouve-t-il chez eux ? Leurs actions ont-elles un impact sur le présent ? Quel est leur passé ? Pourquoi choisissent-ils ces époques en particulier ? »
Je m’arrêtai là, soudain pris de vertige devant la montagne de travail considérable qu’il nous restait à faire avant d’avoir terminé. Même si ces remarques ne semblaient pas très sympathiques, la cousine de July avait raison. Il y avait énormément de points sur lesquels nous n’avions pas réfléchis et qui étaient des non-sens s’ils n’étaient pas expliqués…
« Désolée, ma cousine est un peu directe parfois mais elle cherchait vraiment à aider ; s’amusa la jeune fille en voyant mon visage perdu.
-Mais elle a raison, il faut que nous continuions à travailler cette histoire si nous voulons qu’elle soit parfaite ! Après tout, nous voulons créer quelque chose de mémorable, n’est-ce pas ? Alors il faut nous surpasser et prendre en compte tous ses conseils ! »
July acquiesça avec un sourire et nous nous remîmes au travail. Lentement, nous réussîmes à combler la plupart des failles de l’histoire, parfois par des stratagèmes un peu tirés par les cheveux mais amusants et s’accordant bien avec le ton de l’histoire.
C’est ainsi que démarra une longue conversation assez étrange avec la cousine de July. J’écrivais nos idées sur un papier, le week-end, elle venait déposer son avis, puis je corrigeais et elle continuait à donner son avis, et, par l’intermédiaire de lettres, je fis connaissance avec cette mystérieuse personne.
C’était amusant…J’avais parfois l’impression que nos discussions tournaient en véritable chat de groupe, mais sur papier…
« Pourquoi restent-ils en ville ? Me demandait-elle. »
« Parce qu’ils ont peur de s’éloigner de la machine ; je lui répondais. »
« Et ils n’ont qu’un temps limité dans chaque époque ; ajoutait July. »
« Dans ce cas, pourquoi ne prennent-ils pas le portail avec eux ? Reprenait la fameuse cousine. »
« Parce que c’est un portail énorme ! J’écrivais en gros et en majuscules. »
« Je n’ai jamais eu cette information ; rétorquait mon interlocutrice. »
Cela faisait beaucoup rire July, surtout quand elle faisait office de porte-paroles et me rapportait que parfois, sa cousine s’arrachait parfois les cheveux devant mes réponses et faisait les cents pas dans sa chambre en cherchant ce qui n’allait pas dans notre histoire, s’investissant tout autant que moi dans sa création.
De mon côté, je me renseignai toujours un peu plus auprès de Maya pour discuter d’une éventuelle publication chez ses parents et la fin des vacances passa encore plus rapidement que je ne l’aurais imaginé, me retrouvant en troisième avant même de m’en rendre compte.
Mais l’entrée en dernière année de collège ne changea en rien mes habitudes. Le midi, je continuai à déjeuner avec Angéla et les autres riant des mésaventures de la blonde, me faisant sermonner par la première de la classe de n’avoir toujours pas invité Angéla à sortir et supportant les tacles gratuits de Maya sur ma lenteur en écriture tandis que, le week-end je passai à l’hôpital rendre visite à ma mère ainsi qu’à July pour continuer notre histoire.
Etrangement, je considérais également la cousine de July presque comme une amie également. J’avais beau ne connaitre ni son nom, ni son visage, nos échanges à travers les pages du bloc-notes de la jeune fille était amplement suffisant pour moi. J’avais vraiment l’impression de lui parler réellement lorsque mon amie me décrivait ses réactions.
Les jours passèrent tranquillement, poursuivant cette routine agréable et amusante, faite de toujours plus de nouveautés sans pour autant sortir de cette routine qui s’était installée dans ma vie.

https://www.youtube.com/watch?v=VE51Xz9XD1I

Cependant, un jour, alors que l’hiver s’était déjà installé sur Paris et que la neige commençait à recouvrir les rues de la capitale, July me fit une proposition qui bouscula ces habitudes.
Nous étions en fin de journée. Le soleil s’était déjà couché sur la ville et la jeune fille dessinait en silence sur son bloc-notes les dernières scènes que nous avions écrites et qui avaient été corrigées par sa cousine pendant que je tentai d’imaginer la suite de notre histoire.
« Dis, Aymeric, est-ce que je pourrais te poser une question ? Me demanda-t-elle sans lever le nez de son bloc-notes.
-Tu viens de le faire mais dis toujours ?
-Tu aimes le duel de monstres, n’est-ce pas ?
-Oui, enfin, j’aime surtout y jouer avec Angéla. Pourquoi cette question ? Tu voudrais que je t’apprenne ?
-Oh, non, ce n’est pas ça…C’est juste que…j’ai une autorisation de sortie prochainement… »
Je m’arrêtai dans l’écriture de mon scénario en entendant ces mots. Depuis presque un an que je connaissais la jeune fille, c’était la première fois qu’elle évoquait une sortie hors de l’hôpital. Lorsqu’elle vit que je la regardais avec surprise, la fille aux yeux d’émeraude détourna aussitôt le regard vers l’extérieur, se mettant à contempler les fins flocons de neige tombant sur la ville endormie.
« Mais c’est génial July ! M’exclamai-je. Est-ce que cela signifie que tu seras bientôt rétablie ?
-Je…Je ne sais pas vraiment. C’est exceptionnel après tout. Je suis simplement invitée à aller voir ma cousine disputer un grand tournoi dans la région et il se trouve que j’ai une place de trop… »
Elle me sortit de sa poche un petit billet et je penchai la tête sur le côté, légèrement déconcerté.
« Tu voudrais y aller avec moi ? M’étonnai-je. C’est une sortie de famille plutôt s’il s’agit de ta cousine. »
Mon amie ne put s’empêcher de réprimer un petit rire moqueur en m’entendant dire cela et tenta de dissimuler son sourire derrière sa main comme elle le faisait souvent.
« Justement. C’est bien parce que ma cousine a refusé que mon oncle vienne que j’ai une place en plus.
-Vraiment ? Pourquoi ne veut-elle pas que son père y assiste ? Elle a peur de perdre devant lui ou quelque chose comme ça ?
- « Papa est dépassé et il me fait honte à me crier depuis les gradins d’invoquer Guerrier Panthère… » A-t-elle dit ; déclara July en tentant de prendre une voix lasse.
-Et bien…Dans ce cas, oui, je serai ravi de t’accompagner ; lui répondis-je, dissimulant difficilement ma propre joie. Et puis, je pourrai peut-être apprendre deux ou trois trucs pour battre enfin Angéla ! »
Sur ces mots, July me donna le billet. La date indiquée était une semaine plus tard, un samedi à partir de huit heures à Bercy.


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
honest

avatar

Messages : 2008
Points : 2029
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 20
Localisation : Stairway to heaven

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Dim 11 Mar - 11:02

Encore des voyages dans le temps ...
Angela sur un toit ? Seems weird. Pourquoi cela ?
Sinon, c'est le genre de chapitre posé que je peux apprécier ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart

avatar

Messages : 4832
Points : 5069
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 21
Localisation : paris

MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   Dim 11 Mar - 19:07

ce n'est qu'un voyage dans le temps dans une mise en abyme, y'en aura pas d'autre dans la trame principale :3
et tu ne vois pas angie monter sur un toit avec les autres qui essaient de la faire redescendre? :3


Mon Heros <3

dialga <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fic]L'Achèvement du Destin   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fic]L'Achèvement du Destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

 Sujets similaires

-
» l'étrange destin de Benjamin Button
» traduction / je suis le maitre de mon destin, le capitaine de mon âme
» AHN Sae Hee • « Toi seule sera le maître de ton destin... »
» quand la main du destin s'en mêle
» Entre FATALITE et DESTIN comment s’y retrouver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Yume Nikki :: Discussions generales :: Créations :: Fanfiction-
Notre Team OTK
Notre Youtube
Nos Events